De-Vinh qui je suis!

Sur ce blog, vous pourrez trouver des informations aussi diverses que la fabrication d'étui en peau de varan, l'évolution de mon potager et des conseils de jardinage, des photos de mes voyages, etc etc...
A noter que "bo" veut dire boeuf en vietnamien ! On ne renie pas ses origines!

lundi 9 mai 2011

part 40 - Histoire en bois


Histoire de bois.


Tout a commence il y a trois semaines, lorsque David, en quittant Cao Bang, s est achete une planche a decouper au marche. Il l a montree a Ong Kin qui a rigole en disant que les planches a decouper que l on achete ne sont pas faites en bois de qualite.
Et voila qu il monte dans son grenier et revient avec un morceau de bois qu il a coupe, dit il, il y a trente ans . Ce morceau provient du meme arbre qui a ete utilise pour faire la souche sur laquelle est posee l enclume de 90kg. (souche enterree de 40 cm)


Ici le frere d Ong Kin avec la souche en question.
tout guilleret donc, ong Kin nous dit qu il va faire une planche a decouper avec ce bois la, pour la donner a David a son retour.

entre temps, David est parti a Hanoi puis reparti aux US. Ong Kin a donc propose a Jonah (qui est revenu il y a une semaine de Hanoi - il est accro a Cao Bang) de lui faire une planche.

Ca n a pas ete facile !

Tout d abord son frere a essaye de couper la souche en deux planches


Il a d abord aiguise la scie avec une lime



Puis il a cale la souche contre un rail et a commence a la scier tout seul (ce qui m agace dans cette famille c est que RIEN ne leur fait peur) . Mais on a du reporter la decoupe a plus tard car on avait beaucoup de travail ce jour la.


Alors quelques jours plus tard, Ong Kin change de strategie. Il nous sort une autre souche sur laquelle est posee un obus francais desarme, et qui lui sert a marteler a froid pour les finitions.
Donc, cette souche est posee la depuis au moins vingt ans et il veut la sacrifier pour nous la donner.
La generosite d Ong Kin n a d egale que le mystere qui l entoure !


Pour scier correctement il fabrique quelques crochets a froid et cloue la souche sur la premiere souche. voila, ca bouge pas.


On sort la scie... et c est parti !


Evidemment ce fou commence a scier tout seul


On voit ma chambre derriere.


Puis je scie de l autre cote


Mais ma technique, pas plus que celle de co Huyen ou Jonah, n est pas bonne et on se met vite a scier de travers ! c est fichu... on renonce apres quelques litres de sueur (ce bois la est vraiment dur)


Pour remplacer la souche que l on va sacrifier, Ong Kin nous sort une souche de 65kg de sa cave. Elle vient egalement du meme arbre.



Ici on a incruste l obus sur la souche (si quelqu un a un obus desarme dans sa cave, ca m interesse pour ma future forge)


Une souche comme celle ci, de ce bois la, coute au minimum 3 millions (120 euros)

Alors on decide d employer les grands moyens et on fait appel a quelqu un qui a une tronconneuse


De nouveau, ong Kin cloue la souche pour la scier . C est l un des tres rares cas ou il utilise une perceuse.
(en fait il n utilise sa perceuse que pour percer du bois, jamais du metal)



Il est sept heures du matin. Les passants s arretent, curieux.
Le bonhomme ne sait pas du tout utiliser sa tronconneuse ; de plus il a beaucoup de mal, cela prendra plusieurs minutes pour en arriver a bout !

Enfin, on amene les deux planches dans une scierie pour les poncer.


J ai choisi celle de gauche avec le trou ( ou etait place l obus) car elle me rappelera vraiment Ong Kin et son travail puisqu il a tape la dessus pendant des annees !


Enfin, Ong Kin nous forge a froid deux poignees qu il cloue sur le cote des planches pour les porter. Il est drole car il a fait une poignee plus petite pour moi et une grande pour Jonah le geant !

Ces planches sont tres belles, la mienne fait 6kg et 6cm d epaisseur !!!

Ong Kin n a pas voulu qu on lui rembourse le cout de sciage et de poncage ; il tient a ce qu on les emporte en souvenir...
C est un magnifique cadeau !

1 commentaire:

  1. Yves pense que vraiment Ong Kin a trés peu d'outil, d'après les photos pour réaliser tout ce travail !il est donc bien courageux. Nous aimons beaucoup cette photo où vous êtes tous les trois et les deux planches. Ong Kin y est trés souriant et semble joyeux de vous avoir à ses côtés. Pourras tu embarquer tout cela dans l'avion ?

    RépondreSupprimer